WORDS

Mobilité formelle, 2017

Dominique Romeyer's paintings are focused on the formal aspects as surfaces, shapes, colour, materials bringing a sense of asserted touch.
Dominique Romeyer's paintings produce subtle imbalances, oppositions between contradictory formal principles, geometry / the unexpected and the chance, construction / deletion, mechanical / gestural, refinement / elementery processes.
Dispersion and brushwork upset the idea of construction. Associated with hieratic shapes, these notions create a kind of rythm, a context of mobility.

This "mobilité formelle" is therefore developping in the fluctuating and geometrical context, by means of lines and figures with color interaction now and then.
Stylistically, the overlapping layers of colors, especially off-white, increases the sensation of variability.

Les peintures de Dominique Romeyer se focalisent sur les aspects formels comme les surfaces, les formes, la couleur et des matériaux affirmés.
Les peintures de Dominique Romeyer mettent en scène de subtils déséquilibres, des oppositions entre des principes formels contradictoires, la géométrie / l'imprévu, la construction / l'effacement, le mécanique / le gestuel, le raffinement / les procédés élémentaires. L'idée même de construction est contredite par les notions de dispersion, de tâches, notions qui associées à des formes plus hiératiques, créent un rythme, induisent un sens de la mobilité.

Cette mobilité formelle se développe ainsi entre le fluctuant et le géométrique, de même qu'entre figures et lignes, seules ou en interaction avec la couleur.
Stylistiquement, les couches se superposent, la dernière appliquée étant souvent le blanc, renforçant la sensation de variabilité.

Dominique Romeyer est née à Lyon, France. Elle vit et travaille à Bruxelles, Belgique. Son travail se concentre dorénavant sur la peinture après avoir mené en parallèle, peinture et expérimentation de l'espace jusqu'en 2011.


Momentum In Motus, 2015-2016

Les oeuvres récentes de Dominique Romeyer forment un ensemble de nouvelles séries dont le protocole basé sur le choix de neuf couleurs découle d'une série créée en 2000 (résidence Budapest).
Le lien subtil qui les unit confirme sa fascination pour la couleur.
Ultérieurement, la composition stricte se libère des contraintes formelles. Les légers coups de pinceau, s'échappant sur la toile, apportent à ses oeuvres une nouvelles expérience spatiale.

Dominique Romeyer et Aimée Terburg partagent cette interaction avec l'art abstrait formel. Leur recherche ludique et sérieuse à la fois aboutit à un résultat différent de l'expérimentation de l'espace, mais a en commun l'expérience de l'instant figé dans le mouvement.


De recente werken van Dominique Romeyer vormen een geheel van nieuwe reeksen waarvan het protocol, gebaseerd op negen kleuren, voortvloeit uit een reeks die in 2000 gecreëerd werd (residentie Budapest).
De subtiele band tussen hen bevestigt de fascinatie van de artieste voor kleuren.
Uiteindelijk rukt de strikte compositie zich vrij van de formele beperkingen. De lichte verfstreken verspreid over het doek geven aan haar werken een nieuwe ruimtelijke dimensie.

Dominique Romeyer en Aimée Terburg delen deze wisselwerking met de formele abstracte kunst. Hun speelse maar tevens serieuze onderzoek heeft een verschillend resultaat in ruimtelijke ervaring maar deelt de ervaring van het bevroren moment in de handeling.